Avec vous à 110%
Menu
Connexion

S'inscrire


2012 a été déclarée par l’UNESCO :

ANNEE INTERNATIONALE des COOPERATIVES.

Dans un monde qui affronte une crise économique majeure, où l’on entend parler uniquement de délocalisation, la Coopérative est un outil moderne dont beaucoup de secteurs d’activités peuvent s’inspirer !

Compte tenu de la puissance économique du secteur coopératif agricole, on peut dire que les agriculteurs sont des précurseurs en matière de gouvernance d’entreprise. La Coopérative a été construite par les agriculteurs pour les agriculteurs.

  • Ancrée dans son territoire, la coopérative n’est pas délocalisable.
  • Les agriculteurs sont totalement impliqués dans la gouvernance. Ils décident des orientations stratégiques de la coopérative.

Nous avons largement débattu sur l’activité du groupe 110 BOURGOGNE avec nos adhérents durant les 5 Assemblées de Section de proximité.

Les offres que la Coopérative propose à ses adhérents sont systématiquement travaillées avec les 5 Comités de Région durant les 4 réunions de travail annuelles que nous menons avec chacun d’eux.

 

 

 

  • LES FILIALES

110 VERT :

Les équipes de 110 VERT sont totalement impliquées dans le fonctionnement de nos 18 magasins GAMM VERT. La crise économique et la morosité ambiante touche l’intégralité des secteurs d’activité y compris celui de la jardinerie et des loisirs vert. Le dynamisme du personnel n’est malheureusement pas retranscrit dans le résultat de l’entreprise. 110 VERT va évoluer en fusionnant avec VALFRANCE LISA pour devenir NATIVERT

Cette fusion est la preuve de la compétence et du dynamisme des salariés de l’entreprise

110 VIGNE :

Notre vignoble est porteur, la réputation mondiale du Chablis n’est plus à faire. L’activité est bonne, les salariés ont parfaitement accompagnés les viticulteurs tout au long de la campagne. Le partenariat avec la CHABLISIENNE, les CAVES de BAILLY et la SICA des VIGNERONS de HAUTE BOURGOGNE à Chatillon sur Seine est une belle réussite en la matière.

SOREAL :

Notre filiale de nutrition animale est en pleine restructuration. Christian POCARD est en train de mettre une nouvelle équipe en place, je ne doute pas de leur réussite.

 

  • LES PARTENARIATS

Dans un environnement économique complexe et incertain, soumis à la volatilité des cours des matières premières agricoles,le mot coopérer (travailler avec) prend tout son sens. Le Conseil d’Administration a choisi de développer une politique d’alliance forte et ambitieuse avec nos collègues des autres coopératives de la région.

CEREVIA

qui s’étend du Sud de la Seine et Marne au sud la région Lyonnaise et une union de commercialisation qui pèse 3.3 Millions de tonnes de céréales et d’oléagineux. L’arrivée au 1er juillet 2012 de la coopérative La Dauphinoise continue de renforcer l’Union.

  • CEREVIA assure le développement de nos débouchés sur l’Arc méditerranéen et sur les marchés de proximité. Nous avons investi ensemble dans un silo portuaire sur le site des TELLINES à Fos sur Mer.
  • 10% de la collecte de 110 BOURGOGNE est transformée dans le département chez Moulins DUMEE, SOREAL & Nutri-Bourgogne, 30% de la collecte est transformée dans la région Bourgogne et Ile de France, 60% de la collecte de 110 Bourgogne est transformée Hors de France dont une partie en Chine pour l’orge de Brasserie. Dans ce contexte la logistique est vitale !
  • CEREVIA optimise la logistique des coopératives. L’accord qui est passée sur le fret ferroviaire avec EUROPORTE est majeur car il a permis d’apporter de la régularité et de baisser le coût du transport. J’en profite pour demander à nos élus ainsi qu’aux services de l’état de se mobiliser pour que nous disposions d’un réseau ferré bien entretenu pour que nous puissions continuer d’utiliser ce mode de transports durable. Son système de commercialisation mutualisé permet, grâce aux échanges et analyses partagés entre les vendeurs de CEREVIA et les coopératives, de sécuriser la valorisation de nos productions dans un marché soumis aux fluctuations extrêmes. Le temps est loin où l’on pouvait tout confier à une seule personne.

Nous sommes liés à la COCEBI, par un partenariat ancien pour permettre de répondre aux agriculteurs qui souhaitent développer l’agriculture biologique. Ce partenariat va s’étoffer ! Nous allons collecter directement auprès de nos adhérents leur production Bio qui sera ensuite mis en marché par la COCEBI.

UCASSEM

Alliance avec la coopérative TERRES BOCAGE GATINAIS, dans le cadre d’UCASSEM, pour le fonctionnement mutualisé du silo de CANNES ECLUSE. C’est un silo fluvial où nous chargeons des péniches de 2 000t à destination de Paris, Rouen, et demain vers Anvers et Rotterdam via le futur canal Seine Nord Europe.

AREA

  • Il y a un an SEINEYONNE avec l’Union TRANSVAL et l’UEA ont créé AREA l’Alliance Régionale Est Appro :

Cette Alliance se caractérise par sa continuité, sa cohérence territoriale et la participation de l’ensemble des coopératives de cette grande région. Il s’agit de la 2eme centrale d’achat d’appro en France. AREA nous a déjà permis d’améliorer la compétitivité de nos agriculteurs adhérents. Au 1er Juillet 2012 la coopérative EMC2 a rejoint AREA.

SEINEYONNE

  • Avec CAPSERVAL, nous avons créé SEINEYONNE en juillet 2007 pour mutualiser la vente des céréales et l’exécution des contrats. Début 2008, nous avons mutualisé l’achat des appros.

SEINEYONNE a adhéré à CEREVIA en juillet 2009, à ARTEMIS en juillet 2010.

Nous avons mutualisé le service agronomique en juillet 2011 et nous avons adhérer à AREA en octobre 2011.

L’objectif de l’Union SEINEYONNE est de mutualiser les compétences et de réaliser toutes les économies possibles.

Nous construisons le nouveau système d’information commun entre les deux coopératives, gage d’une meilleure efficacité au service de nos adhérents.

Je ne peux pas terminer mon propos sans évoquer le site du Batardeau que nous exploitons à nouveau depuis Juillet 2012.110 BOURGOGNE est toujours prêt à vendre le site. Il faut que ce soit dans des conditions acceptables pour les agriculteurs qui ne peuvent pas être tenue pour responsable du développement urbain. Je remercie par avance Mr le Préfet et ses services, les services de la DDT et de la Mairie pour le travail futur que nous allons réaliser pour mener à bien ce dossier.